• Facebook - Nouvelle fenêtre
  • Twitter - Nouvelle fenêtre
  • Google plus - Nouvelle fenêtre
  • Youtube - Nouvelle fenêtre
  • Dailymotion - Nouvelle fenêtre
  • S'abonner aux flux RSS

La Pompe à insuline implantable ou externe : définition et fonctionnement des différents modèles

La pompe à insuline, appelée aussi traitement par pompe ou insulinothérapie par pompe, présente de nombreux avantages dans le traitement du diabète. Qu'elle soit implantée ou externe (injection sous cutanée), la pompe à insuline fournit des doses régulières d'insuline en fonction des besoins (ajustement du débit de base). Son fonctionnement est simple et automatique.

Ainsi, la pompe à insuline remplace les multiples injections d'un traitement conventionnel et favorise un meilleur équilibre glycémique. Si cette option thérapeutique dépend bien sûr de votre situation et de l'état de votre diabète, ses contre-indications sont limitées.

 

Film : Vivre au quotidien avec une pompe à insuline

Définition, description et caractéristiques d'une pompe à insuline

Les pompes à insuline sont des appareils discrets, de petite taille, faciles à programmer. Elles sont aisément amovibles, se clipsent et se déclipsent à volonté. Elles sont aussi étanches et résistantes aux chocs. Elles peuvent se porter à la ceinture comme un téléphone portable ou se ranger, par exemple, dans un sac « banane ».

Principe de fonctionnement

Dans son fonctionnement, une pompe à insuline reproduit ce que l’organisme fait naturellement :

  • délivrer de petites doses d’insuline tout au long de la journée,
  •  permettre à l'utilisateur de délivrer quelques doses supplémentaires au moment des repas pour couvrir les glucides absorbés à cette occasion.

Le débit basal : des doses en continu

La pompe à insuline délivre automatiquement une dose d’insuline en continu (une petite quantité d’insuline à 0.1 unité/heure près, ce qu'on appelle le « débit de base » ou "débit basal") toutes les trois à quatre minutes suivant les modèles de pompes, afin de maintenir les glycémies dans l’intervalle désiré entre les repas et pendant la nuit.

 

Avec l’aide de son médecin, l’utilisateur de la pompe crée un schéma basal personnalisé qui correspond à ses besoins réguliers en insuline. Les utilisateurs de pompe peuvent facilement ajuster la pompe en fonction de leurs activités et de leurs besoins, et peuvent programmer des doses d’insuline à délivrer pour chaque repas (bolus).

Porter une pompe à insuline

 

Porter une pompe à insuline externePorter une pompe à insuline externe


Le cathéter (petit tube en plastique qui transporte l’insuline) est changé tous les 2 ou 3 jours. Le remplissage du réservoir se fait en même temps. Pour les patients dont la peau s’irrite sous l'effet de l’adhésif qui maintient en place l’aiguille (en téflon) du cathéter, il existe des patchs qui produisent une petite anesthésie locale.

Site d'injection

Quelques précautions d’hygiène sont à respecter pendant ce port de plusieurs jours. Une fois le site d’injection désinfecté, il faut piquer en sous cutané puis retirer l’aiguille-guide. L’aiguille en téflon, elle, reste en place sur le lieu d’insertion. Il est nécessaire d'inspecter le cathéter régulièrement (au moins une fois par jour) et de le changer en cas de doute (sa durée d’implantation ne doit pas dépasser 3 jours), car une obturation du cathéter empêchant l’insuline d'être distribuée fait tout de suite augmenter la glycémie.

Site d'implantation

Les sites d’implantation possibles du cathéter sont les mêmes que ceux des injections, mais l’abdomen est préféré car c’est à ce niveau que l’insuline diffuse le plus rapidement. Pendant les bains, la toilette ou les moments intimes, la pompe peut être déconnectée et placée dans un endroit sûr (la déconnexion est d’une heure maximum).

Maintenir l'autosurveillance même avec une pompe à insuline

Comme pour un traitement multi-injections, la surveillance des glycémies (4 à 6 fois par jour, sinon plus) est très importante car le corps n’a aucune réserve d’insuline. Le moindre problème de pompe ou de cathéter engendre une montée très rapide du taux de sucre. Les pompes sont cependant équipées d'une alarme en cas d’éventuelle anomalie ou de dysfonctionnement.

En cas de panne de votre pompe à insuline

Si votre pompe tombe en panne, on vous a communiqué un numéro d’appel, disponible 7/7 j et  24h/ 24, pour résoudre le problème. Cependant, si  exceptionnellement ce service est inaccessible ou si vous êtes loin de chez vous (voyage à l’étranger, vacances...), il est indispensable d’avoir un schéma de remplacement avec les injections traditionnelles, schéma qui sera élaboré avec l’équipe de diabétologie qui vous suit.

Un forum et des témoignages sur le nouveau site dédié

Visitez le nouvel espace de l'AFD, interactif et communautaire, dédié à l'utilisation de la pompe à insuline : avantages et inconvénients, étapes du traitement, prise en charge, modèles, marques... mais aussi :

  • forum,
  • témoignages,
  • quizz...

Un diabétologue répond en ligne à vos questions. Ne manquez pas aussi les visioconférences...

 

pompeainsuline.afd.asso.fr

La Fédération Française des Diabétiques est une association de patients diabétiques régie par la loi du 1er juillet 1901, fondée le 25 mars 1938, reconnue d’utilité publique le 3 décembre 1976. Membre fondateur du Collectif Interassociatif sur la Santé et de la Fédération Internationale du Diabète. Agrément national du Ministère de la Santé N° N2011RN0058