• Facebook - Nouvelle fenêtre
  • Twitter - Nouvelle fenêtre
  • Google plus - Nouvelle fenêtre
  • Youtube - Nouvelle fenêtre
  • Dailymotion - Nouvelle fenêtre
  • S'abonner aux flux RSS
  • linkedin

Diabète et alimentation : le rôle de l'alimentation dans le traitement du diabète

Dans la prévention et le traitement du diabète, l’alimentation occupe un rôle central. Les effets bénéfiques d'une alimentation équilibrée sur la santé et le diabète (glycémie et équilibre glycémique) sont scientifiquement prouvés. Pour les diabétiques, manger équilibré est bénéfique et indispensable !

Les aliments contiennent en proportion variable des éléments nutritifs (nutriments) nécessaires au bon fonctionnement de l'organisme.

De quoi se compose notre alimentation ?

Les fruits et les légumes, par exemple,  contiennent des glucides (sucres) en plus ou moins grande quantité, quelques protéines (protides) en très faible quantité, des vitamines, des minéraux, des antioxydants et peu ou pas de graisses (lipides). D'autres aliments ne contiennent que des glucides (le sucre en morceau) ou que des lipides (les huiles).

 

Nos sociétés modernes banalisent notre rapport à la nourriture. Nous mangeons de plus en plus vite, des plats de plus en plus préparés, en oubliant que c'est l'alimentation qui nous apporte énergie et nous maintient en vie. La cuisine française, comme bon nombre de cuisines étrangères, est pleine de saveurs, de couleurs et d'ingrédients divers. C'est sous cet angle possible de la variété, de la découverte et du plaisir, que passe aussi la connaissance de son alimentation. Prévention ne veut pas dire forcément privation…

Savoir ce que l'on mange

Sans être un expert en diététique, la personne diabétique doit avoir une bonne connaissance de l'alimentation :

  • les qualités et les défauts des aliments, de tel ou tel ingrédient...
  • les taux de glucides (la quantité de glucides contenu),
  • les apports caloriques et les équivalences entre les produits courants
  • l'index glycémique, c'est-à-dire la vitesse de passage du sucre dans le sang (même s'il varie selon  plusieurs facteurs : type d'aliment, cuisson, accompagnement, moment de la prise...).

Il existe, par exemple, plusieurs types de glucides et de lipides. Les glucides peuvent être différenciés en glucides simples, qui passent vite dans le sang : le sucre, les produits au goût sucré... Et les glucides complexes qui passent lentement dans le sang. Ils sont dits à index glycémique faible, car ils ne font pas beaucoup monter la glycémie, ce sont les féculents et particulièrement ceux qui sont riches en fibres comme les légumes secs : lentilles, haricots blancs...

Pour les graisses (lipides), les acides gras dit "insaturés" (souvent d'origine végétale ou présents dans les poissons comme : le hareng, le maquereau, la sardine...) sont à privilégier sur les acides gras saturés souvent d'origine animale (beurre, fromages, crème, viande, oeufs...). Les premiers contiennent pour certains des omega 3 qui protègent contre les maladies cardiovasculaires. Tandis qu'en trop grande quantité et étalés sur plusieurs années, les seconds sont néfastes pour les artères, d'autant que ces graisses animales sont souvent riches en cholestérol.

Qu'est-ce qu'une alimentation équilibrée ?

Une alimentation équilibrée est composée en proportion suffisante de :

  • graisses ou "lipides" : 30 à 35% de l'apport calorique global (à titre de comparaison, l’alimentation actuelle est plutôt entre 35 et 45%).
  • de protéines ou "protides" : 12 à 15% (alimentation actuelle : entre 12 et 20%).
  • de sucres ou "glucides" : 50 à 55% (alimentation actuelle : entre 40 et 45%) .
  • et doit contenir des vitamines, des minéraux et des fibres.

L'étiquetage et les informations sur les produits de grande consommation ont beaucoup progressé dans ce sens depuis quelques années. Il existe aussi des grilles par catégorie d'aliment qui servent d'aide mémoire et que l'on peut garder avec soi. Demandez conseil à votre médecin ou à un diététicien.

Manger "juste"

Manger juste, c'est :

  • se nourrir selon ses besoins et à heures régulières sans sauter de repas
  • équilibrer ses menus avec des aliments variés
  • boire de l'eau en quantité suffisante...

En savoir plus avec l'AFD sur l'équilibre alimentaire

 

Crédit photo: ©Fotolia

La Fédération Française des Diabétiques est une association de patients diabétiques régie par la loi du 1er juillet 1901, fondée le 25 mars 1938, reconnue d’utilité publique le 3 décembre 1976. Membre fondateur du Collectif Interassociatif sur la Santé et de la Fédération Internationale du Diabète. Agrément national du Ministère de la Santé N° N2011RN0058