• Facebook - Nouvelle fenêtre
  • Twitter - Nouvelle fenêtre
  • Google plus - Nouvelle fenêtre
  • Youtube - Nouvelle fenêtre
  • Dailymotion - Nouvelle fenêtre
  • S'abonner aux flux RSS

Recherche sur le diabète : aider la recherche médicale via l'association

Association pour la recherche sur le diabète et le soutien aux chercheurs, l'AFD engage une partie de ses dons dans la recherche médicale. Nouveaux médicaments, futurs traitements, cellules souches, greffes d'îlots, prévention des complications...les avancées de la recherche sur le diabète (type 1, 2, diabètes rares...) en France et dans le monde sont porteuses d'espoir.

Parmi les sujets et thèmes de recherche sur le diabète, on trouve : les greffes d’îlots de Langerhans, les nouveaux traitements et médicaments contre le diabète, les cellules productrices d’insuline ou la reproduction des cellules bêta.

Les îlots de Langerhans sont des amas de cellules dans le pancréas dont la fonction est de sécréter des hormones comme l’insuline (hypoglycémiante) et le glucagon (hyperglycémiant).

 

Que deviennent vos dons ? Un exemple concret de financement de la recherche médicale sur le diabète, avec cette vidéo reportage dans un laboratoire de recherche sur les îlots de Langerhans.

 

 

En savoir plus sur ce projet d'une plateforme d'îlots de Langerhans.

Des greffes d’îlots de plus en plus efficaces pour traiter le diabète de type 1

Les scientifiques savent isoler des îlots sains et les réinjecter à un malade dont les propres îlots fonctionnent mal. Mais cette technique n’est pas encore parfaite : après un certain temps (1.5 à 5 ans), les malades doivent revenir aux injections d’insuline. Dans l’avenir, on espère pouvoir pratiquer de nouvelles greffes avec de nouvelles techniques pour prolonger leur durée de vie.

De nouveaux médicaments et de nouvelles stratégies pour traiter le diabète de type 2

Ces dernières années sont apparus sur le marché des médicaments jouant sur le cycle d’une hormone, le GLP-1, qui aide à faire baisser la glycémie. Mais le GLP-1 est rapidement détruit dans l’organisme par une enzyme, la DPP-4. Les nouveaux médicaments sont :

  • soit des analogues du GLP-1 qui résistent mieux à la DPP-4,
  • soit des inhibiteurs de l’enzyme qui diminuent son activité.
Ces nouveaux médicaments aident à faire baisser la glycémie tout en diminuant le poids. De nouvelles formes de ces molécules sont testées pour permettre une prise par semaine, voire une par mois. Avec cette pharmacopée, la stratégie pour lutter contre le diabète de type 2 a changé.

Aujourd’hui, les bithérapies, voire les trithérapies avec injection d’insuline, sont plus rapidement mises en place pour ramener plus vite le taux d’hémoglobine glyquée  entre 6.5% et 7%. De nouveaux médicaments jouant sur le cycle du glucagon, sur le cholestérol ou sur la réabsorption du glucose par le rein sont actuellement à l’étude.

Cellules souches et précurseurs des cellules bêta

Chercheurs sur le diabète dans leur laboratoireChercheurs sur le diabète dans leur laboratoireDepuis quelques années, les scientifiques cherchent les conditions pour transformer des cellules-souches embryonnaires en cellules productrices d’insuline. On sait que ces cellules sont capables de se transformer en tout type cellulaire et de se multiplier à l’infini. Toutefois, des questions éthiques se posent quand on étudie ces cellules pour l’instant issues d’embryons de FIV* surnuméraires.

 

C’est pourquoi les chercheurs étudient aussi les cellules progénitrices des cellules bêta (productrices d’insuline). Ces cellules, dont la transformation n’est pas terminée, sont présentes chez l’adulte. Les scientifiques espèrent pouvoir les faire se multiplier et achever leur transformation pour renouveler le stock de cellules bêta.

 

Les scientifiques cherchent aussi à isoler des cellules-souches chez l’adulte (par exemple dans la moelle épinière), et à les transformer en cellules bêta. Le traitement permettra de soigner aussi bien le diabète de type 1 que le diabète de type 2.

L’AFD, une association pour la recherche sur le diabète

Gérard Raymond, Président de l'AFD, lors d'une remise de chèque à un chercheurGérard Raymond, Président de l'AFD, lors d'une remise de chèque à un chercheur L'assemblée générale de l'AFD, le 13 juin 2009 à Dijon, a décidé de confier les fonds récoltés au titre de la Recherche à la SFD (Société Francophone du Diabète).

La SFD est une société savante qui compte environ 1.800 membres. Son but est le perfectionnement des connaissances des professionnels de santé et des chercheurs sur le diabète et les maladies métaboliques.

 

Dorénavant, c'est le Conseil scientifique de la SFD qui décide du choix du ou des projets à soutenir au titre de l'AFD, en fonction du montant global collecté, garantissant pleinement la pertinence des choix. Le ou les projets qui obtiennent le financement AFD sont distingués par le label Bourse AFD.

 

Dans le document joint, vous trouverez des informations sur l'attribution des fonds et la liste des projets financés par l'AFD depuis 2000.

 

Notes

 

*FIV : Fécondation In Vitro

 

Voir aussi


Soutenir la recherche aujourd'hui

 

Les 90 ans de la découverte de l'insuline

 

Crédit photos : © Pierre Autef

La Fédération Française des Diabétiques est une association de patients diabétiques régie par la loi du 1er juillet 1901, fondée le 25 mars 1938, reconnue d’utilité publique le 3 décembre 1976. Membre fondateur du Collectif Interassociatif sur la Santé et de la Fédération Internationale du Diabète. Agrément national du Ministère de la Santé N° N2011RN0058