• Facebook - Nouvelle fenêtre
  • Twitter - Nouvelle fenêtre
  • Google plus - Nouvelle fenêtre
  • Youtube - Nouvelle fenêtre
  • Dailymotion - Nouvelle fenêtre
  • S'abonner aux flux RSS

Définition de l’Hypertension artérielle (HTA) : facteurs de risque et liens avec le diabète

14/05/2013

Le diabète et l’hypertension artérielle ont en commun des facteurs d’apparition de la maladie (surpoids, sédentarité...) et des risques communs de complications (problèmes cardiovasculaires, cécité, amputation...). Car, comme le diabète, l’hypertension a des effets délétères sur les artères et les vaisseaux.

Dossier préparé avec le concours du Pr Jean-Jacques Altman, Responsable de l’unité fonctionnelle « Diabétologie, nutrition et endocrinologie » – Hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris (75)

Qu’est-ce que l’hypertension ?

Qu’est-ce que la pression artérielle ?

La pression artérielle mesure la force exercée par les battements du cœur pour pousser le sang dans les artères. Elle est exprimée en millimètres (mm) ou centimètres (cm) de mercure (Hg), par exemple 120/70 mm Hg ou 12/7cm Hg. Le premier chiffre correspond à la pression quand le cœur se contracte pour se vider (la systolique), le deuxième à la pression lorsque le cœur se relâche (la diastolique).

Une norme fixée à 135/85

Pour une personne adulte en bonne santé, la pression artérielle est de 120/80, elle peut aller jusqu’à 140/90 en consultation et 135/85 en automesure (130/80 pour une personne diabétique). La différence entre l’automesure et la mesure en consultation tient compte de l’effet “blouse blanche”, c’est à dire du stress que peut procurer la consultation médicale. Ou inversement la tension peut être normale au cabinet médical et élevée lorsqu’elle est mesurée à domicile (« hypertension masquée »). C’est pourquoi, le véritable diagnostic s’appuie sur une moyenne de plusieurs mesures faîtes par le patient chez lui, au moyen d’un appareil, dans des conditions de calme et de repos.

 

Il est normal que la pression varie temporairement bien au delà de ces valeurs. Elle baisse pendant le sommeil, par exemple, et augmente en situation d’effort physique, de concentration, d’émotion ou de réflexe de défense. Ce qui n’est pas normal, c’est lorsque cette pression reste élevée en continu.

Définition de l’hypertension

L’hypertension artérielle (HTA) se caractérise donc par une pression permanente trop forte (> à 140/90). Cette pression excessive fatigue le cœur et use les artères. C’est à la fois une maladie chronique et un facteur de risque puisqu’elle expose à de graves complications et pathologies, c’est ce que l’on appelle une comorbidité.

 

Suite du dossier :

 

Causes de l'hypertension et effets sur la santé

 

Sources

-Organisation Mondiale de la santé

-Magazine Equilibre N° 265, sept-oct. 2008, art. “Hypertension artérielle des diabétiques. Quel traitement ?”

-Fédération Française de Cardiologie

 


Crédit photo : © Richard Villalon - Fotolia.com

Au sommaire

Comme pour le diabète, des règles hygiéno-diététiques simples constituent la meilleure façon de prévenir l’hypertension artérielle.
Aux mesures diététiques et au changement de mode de vie peuvent s’ajouter des médicaments contre l’hypertension pour atteindre la cible des 135/85 de tension en automesure.
Si vous avez du diabète et que vous êtes suivi, votre médecin prendra votre tension à chaque consultation.
En France, on compte 16 millions d’hypertendus, soit 30% des adultes. 12 millions sont traités mais seule la moitié ont une tension normalisée. 50% des plus de 65 ans sont hypertendus.

La Fédération Française des Diabétiques est une association de patients diabétiques régie par la loi du 1er juillet 1901, fondée le 25 mars 1938, reconnue d’utilité publique le 3 décembre 1976. Membre fondateur du Collectif Interassociatif sur la Santé et de la Fédération Internationale du Diabète. Agrément national du Ministère de la Santé N° N2011RN0058