• Facebook - Nouvelle fenêtre
  • Twitter - Nouvelle fenêtre
  • Google plus - Nouvelle fenêtre
  • Youtube - Nouvelle fenêtre
  • Dailymotion - Nouvelle fenêtre
  • S'abonner aux flux RSS

L'Etude Entred 2007-2010 (évolution de l'état de santé des personnes diabétiques) vient de sortir

16/11/2012

L’INVS vient de rendre public une synthèse de l'étude ENTRED 2007-2010. Véritable échantillon national témoin représentatif des personnes diabétiques, l'étude ENTRED  vise à approfondir les connaissances sur le diabète et l’état de santé des personnes diabétiques en France : prise en charge médicale, qualité de vie, coût de la maladie...

Par comparaison avec Entred 2001-2003, l'étude révèle des évolutions significatives. Sélection de faits et de chiffres marquants.¹

Augmentation de la prévalence du diabète

La prévalence du diabète continue d'augmenter : 5,4%/an en moyenne sur 10 ans. Il y a 3 millions de personnes diabétiques en France en 2011 (4,6% de la population). Le profil de la population diabétique est plutôt âgé, économiquement plus faible que la population générale.

Risque vasculaire en baisse mais légère augmentation de la fréquence des complications

L'étude Entred 2007-2010 montre des traitements à visée cardiovasculaire en augmentation, entre 2001 et 2007, contribuant probablement à un meilleur contrôle des facteurs de risque puisqu'on note une amélioration de la pression artérielle moyenne constatée par les médecins. Malgré une consommation de tabac moins fréquente que dans la population générale, la fréquence de l'obésité est plus élevée (+6 pts chez les DT2 sans insuline, par exemple). L'étude indique également une « légère augmentation de la fréquence des complications du diabète ».

Amélioration notable du recours aux soins pour les diabétiques de type 2 en métropole

Concernant les données de remboursements médicaux ², on constate globalement, une amélioration du recours aux soins (+ 10 points depuis 2001) : + 2 points (augmentation la plus faible) pour la fréquence des consultations ophtalmiques annuelles des personnes diabétiques de type 2, + 12 points (la plus élevée) pour les médecins  déclarant avoir fait un test au monofilament (66%). Un chiffre à relativiser cependant puisque seuls 20% des personnes diabétiques déclarent en avoir bénéficié (+ 2 pts).
Évolution de la qualité du suivi des actes recommandés sur un an des personnes diabétiques de type 2 (actes réalisés en secteur libéral uniquement), entre 2001 et 2007, en France métropolitaineÉvolution de la qualité du suivi des actes recommandés sur un an des personnes diabétiques de type 2 (actes réalisés en secteur libéral uniquement), entre 2001 et 2007, en France métropolitaine
L'étude révèle aussi une intensification du traitement : + 12 points (par rapport à 2001), par exemple, pour la prescription de la metformine (62% des personnes en bénéficiaient en traitement unique ou associée à d’autres médicaments). La monothérapie orale restant la prescription la plus fréquente (43%) malgré une baisse (voir graphique en haut de page).

Suivi des actes recommandés sur un an des personnes diabétiques de type 1 en métropole

La population de l'échantillon (diabète de type 1) est âgé de 42 ans avec une ancienneté moyenne de 17 ans de diabète. L'enquête relève une diminution du contrôle glycémique par rapport à 2001 (HbA1c moyenne de 7,9%).

Le contrôle vasculaire est en légère amélioration (la pression artérielle moyenne ayant baissé) malgré des facteurs de risque en hausse par rapport à 2001, comme respectivement : tabagisme (+3 points), surpoids (+3 pts), obésité (+4 pts). L'étude note des complications fréquentes dans cette population, notamment des hypoglycémies sévères souvent signalées (39%). Bien qu'encore insuffisant, le recours aux soins est globalement plus fréquent qu'en 2001 (excepté les consultations de cardiologie ou ECG), ce qu'atteste l'examen de plusieurs postes de remboursement (dosage des lipides, de la créatininémie, consultation ophtalmologique...)

Évolution de la qualité du suivi des actes recommandés sur un an des personnes diabétiques de type 1 (actes réalisés en secteur libéral uniquement), entre 2001 et 2007, en France métropolitaineÉvolution de la qualité du suivi des actes recommandés sur un an des personnes diabétiques de type 1 (actes réalisés en secteur libéral uniquement), entre 2001 et 2007, en France métropolitaine

Le diabète de type 2 dans les départements d'outre-mer (DOM)

La population diabétique des DOM conservent ses différences par rapport à la métropole : une population plus jeune et moins favorisée économiquement, et des femmes majoritairement touchées par la maladie (65% contre 46% dans l'hexagone).

 

L'étude relève un risque vasculaire élevé dans ces départements mais une obésité moins fréquente. On note un profil de complications différent entre les deux territoires, et des différences dans le traitement où le recours à l'insuline est plus fréquent dans les DOM. Si les hospitalisations sont moins élevées dans les DOM, la qualité de prise en charge (tous actes de soins confondus : visite chez le généraliste, consultation spécialiste, dépistage, examens...) est très proche de celle de la métropole. La majorité des diabétiques des DOM sont des diabétiques de type 2 (96%) et 4% de type 1.

 

Télécharger la synthèse sur le site de l'INVS

 

Voir aussi
Sur le site de l’AFD
L'évolution des chiffres du diabète en France (étude INVS 2009)

Sources et Crédit illustrations
INVS (Institut de veille sanitaire)

 

Crédit photo en haut de page : © chris-m - Fotolia.com

 

Notes
¹ L'étude Entred 2007-2010 est composée de trois volets (Entred-Metropole, Entred-DOM, Entred-enfants). Seuls les deux premiers volets sont présentés dans cette synthèse.
² actes réalisés en médecine libérale seulement.

 

Le diabète est un fléau, il faut faire reculer cette épidémie en soutenant l'AFD

 

Je fais un don

 

Engagez vous

 

Je deviens bénévole

La Fédération Française des Diabétiques est une association de patients diabétiques régie par la loi du 1er juillet 1901, fondée le 25 mars 1938, reconnue d’utilité publique le 3 décembre 1976. Membre fondateur du Collectif Interassociatif sur la Santé et de la Fédération Internationale du Diabète. Agrément national du Ministère de la Santé N° N2011RN0058